Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

J'ai dormi tout de suite, toute habillée après m'être enfuie du bar.
Les larmes ça fait dormir. Ça bouche les sinus. J'avais soif.
Je me suis réveillée, j'ai baissé le chauffage, je me suis éclaté l'orteil sur le pied du canapé. Ça saignait.
Ça m'a rappelé mon bras coupé avec le rasoir quand je ne voulais plus être rien en arrivant, quand je ne savais plus quoi faire de moi, quand je ne savais pas où me mettre. Ni par terre, ne pas allumer de lumières, ni assise, ni debout. N'être plus rien. Juste transformée en tristesse.

Quand je me suis réveillée, j'ai appelé ma Poup de l'autre côté de l'océan. Elle dormait, heureusement qu'elle a répondu.
Ma poup, tu m'aides à vivre.
Sans toi, je......pourrais pas.

Après le joint, encore les larmes mais plus de sommeil, pour ne pas être à demain, ne pas se dire que ça va aller mieux.
Que ça n'aille tout simplement PAS.
Le rien.
Pas un rien noir, pas un rien blanc, un rien gris et fade et indéfini et sale.

Puis j'ai du dormir, et aujourd'hui. Je ne peux pas marcher, j'ai mal au bras, j'ai mal au coeur.
Je vais me vomir.
Le vomir et pleurer et le pleurer pleurer pleurer encore.
Et me pleurer.
Et.
J'ai trouvé ma chanson.
Ecrit par poup, le Samedi 22 Novembre 2003, 15:04 dans la rubrique "Des lires".
Repondre a cet article

Commentaires :

snodgass
snodgass
22-11-03 à 16:11

bisous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Repondre a ce commentaire
 
Lili-la-tigresse
Lili-la-tigresse
22-11-03 à 18:11

passée... lu

Repondre a ce commentaire
 
Leona
Leona
22-11-03 à 20:12

:( Suis désolée :(

Repondre a ce commentaire