Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

les pois sont rouges
C'est incroyable, je suis un inconnu quand je me lève.

Ce matin, j'ai sorti mon chien, comme hier, avant-hier et demain, et il a pissé sur la cloture (jusque là très banal dans notre vie commune depuis 4 ans) de quelqu'un qui était justement derrière la cloture, avec une grosse pelle.
Voilà.
Le gars s'énerve, sort en hurlant, tombe nez à nez avec moi, lui, grand, fort, agitant sa pelle verte comme une extension de sa propre chair, de son pouvoir territorial menacé par trois gouttes de pipi.
Moi, pas réveillée, en plus je croyais que j'étais invisible parce que j'avais mis mes lunettes de soleil exprès pour pas qu'on me voie.

"Tabarnac, tu vois-tu pas qu'y pisse chez nous?????
Astie, j'veux paaaas qui pisse su'mon terrain....."
Dans ma tête:" c'est pas ton terrain, c'est la ruelle, donc m'en fous."

Mais aucun mot n'est sorti.........je l'ai regardé, et suis partie comme si de rien n'était. Mon cerveau n'a pas pensé à faire la connexion entre mes pensées et mes fonctions motrices.Bizarre.

Ensuite mon moi-même a du finir par se lever et me rejoindre parce que la journée s'est déroulée normalement.
(Enfin, sauf quand j'ai fait la vaisselle et que je me suis rendue compte que j'étais tellement absorbée dans mes pensées que j'avais lavé avec application une coquille de moule vide qui devait vivre là depuis mardi.
Peut-être que ça va me porter bonheur si un dieu ou une secte quelconque considère ça comme une offrande. Ça doit bien exister vu tout ce qui habite la Terre.)

Mes problèmes de la vie concrète se tassent peu à peu, tout semble rentrer tranquillement dans l'ordre.
Enfin, c'est surtout moi qui remet les choses en ordre.
Je dis vie concrète parce que j'ai plusieurs vies.
C'est pas évident, et je dois pas être la seule ça c'est sur, alors je vais essayer d'en faire une liste, comme ça, peut-être que ça va être plus facile, puisqu'apparemment, quand je m'organise, quand je classe, tout se range à sa place.

-la vie concrète: payer les factures, les contraintes banales du quotidien, les gens, les amis, le tact, la politesse, les contacts sociaux....

- la vie dans ma tête: j'y vis ce que je ne vis pas en vrai. Je rêve ma vie.(J'ai volé cette phrase sur un joueb, mais celle qui l'a écrite a écrit ce que je n'arrivais pas à nommer.)

-la vie concrète se chamaille avec la vie émotionnelle: symptomes: frigo vide, my place is a mess, le courrier ne s'ouvre pas, le répondeur se fait passer pour moi.
Séquelles: cercle vicieux.....je deviens une huitre.

- la vie émotionnelle: un autre moi caché en dessous de je-ne-sais-quoi, qui est là, des fois ailleurs, chez quelqu'un d'autre peut-être je ne lui ai jamais demandé, de toute façon, celui-là il ne veut pas me parler, il faut toujours que je devine. Il me tracasse, joue avec mes nerfs et ma patience, enregistre tout, mais au fond, quoi qu'il se passe, c'est toujours moi qui choisit de donner de l'envergure et de l'importance aux faits. Vivement que je m'en souvienne plus que par intermittence.

Je vis surtout dans ma tête. Mais je travaille à creuser une brèche.
J'y arrive mais je suis très douée dans le calfeutrage de brèches, de courants d'air.....
Elle s'élargit pourtant. Ce n'est pas qu'elle se creuse, nous sommes bien d'accord, ce sont deux choses bien différentes.

Tout ça c'est quoi?
En fait c'est peut-être un peu la vie de tout le monde, la vie de ceux qui se posent des questions, peut-être trop, oui surement, ceux qui ne s'en posent pas évoluent moins certes, mais sont plus heureux.
La vie tout court.
Qu'est-ce que c'est la vie????
On ne sait pas tant qu'on veut que ce soit autre chose justement.
Et puis quand on accepte que c'est juste ça en fait, c'est désobligeant, un peu décevant aussi, mais tout se simplifie, l'équation a moins d'inconnus, restent les variables, pas si incontrôlables que ça finalement.
Ecrit par poup, le Dimanche 22 Juin 2003, 23:40 dans la rubrique "Des lires".
Repondre a cet article